C'était il y a tout juste trois mois, le Vif/L'Express dressait, avec l'aide de politologues, constitutionnalistes et philosophes, le portrait de l'homme politique idéal. Plusieurs mesures avaient été proposée pour garantir l'éthique, l'efficacité et la bonne gouvernance. Des mesures qui ont été entretemps soumises aux élus et qui n'ont pas suscité un grand enthousiasme.