Après Caterpillar vendredi dernier, c'était au tour d'Axa Belgium ce lundi d'annoncer une nouvelle vague de suppressions d'emplois. Mais pourquoi la filiale belge du groupe français doit-elle comprimer ses coûts sur le dos de son personnel ? Tentative de réponse avec Sébastion Buron du magazine Trends-Tendances.