Près de 20.000 Wallons pourraient perdre leur droit au chômage dès le 1er janvier 2015. Ils seront 12.000 de plus au 1er janvier 2017.