Vingt ans après la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées, ça gronde toujours entre les opposants réclamant l'arrêt définitif du programme et ses partisans qui réclament de nouveaux lâchers.