Selon une étude de la banque Belfius, les pouvoirs locaux sont au devant d'un choc financier en 2022 plus important que celui de la crise sanitaire. Compte tenu de l'inflation, de l'augmentation des coûts salariaux et de l'envolée des prix de l'énergie et des matériaux, les recettes des communes belges seront clairement dans le rouge en 2022.