La loi fiscale belge impose une obligation aux entreprises de déclarer les transactions qui dépassent 100.000 euros par an.