Un quart des migrants incrits au VDAB trouvent un emploi en moins d'un an. Mais cet emploi est souvent inférieur à leur degré de qualification.