Le prêt de 25 millions d'euros approuvé ce mercredi pour sauver Aviapartner fait grincer des dents chez les syndicats. Pourquoi voler au secours d'Aviapartner et pas de Swissport deux semaines plus tôt?