Le Burkina Faso a réussi grâce à des techniques simples, à regagner près de 3000 km2 sur le Sahel démontrant que la désertification n'est pas une fatalité.