Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) invite les investisseurs privés à constituer un fonds de capital-risque de 450 millions d'euros afin d'encourager les start-up à fort potentiel de croissance de demeurer en Belgique.