500 millions d'euros dormiraient dans les caisses des invests wallons selon une étude de l'Union Wallonne des entreprises qui a comparé les résultats des neuf invests provinciaux.