L'interface, mise en place en octobre dernier pour permettre aux citoyens de signaler des cas de fraude sociale, a reçu 6.000 signalements. Des signalements qui concernent pour la plupart des cas de travail au noir et de fraude au domicile.