20 milliards, c'est en euros la somme que pourrait proposer de payer Theresa May pour solder le divorce avec l'Union européenne. Il s'agit pas d'un chiffre officiel mais bien d'un montant avancé par le Financial Times.