58 millions d'euros supplémentaires, c'est ce que le gouvernement wallon accepte de mettre sur la table pour réformer les APE, les aides à la promotion de l'emploi.