Après avoir échoué à mettre en bourse ses activité asiatiques, AB InBev a positivement surpris les marchés ce vendredi en annonçant la vente pour 10 milliards d'euros de sa filiale australienne, Carlton & United Breweries. Cette transaction servira à éponger en partie de l'énorme dette du premier brasseur mondial.