Mercredi, Jean-Claude Juncker annonçait sa volonté de conclure un accord commercial avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Jeudi, la Commission apportait des précisions sur la façon dont pourraient être menées les négociations. En toile de fond: éviter les nombreuses polémiques qui ont entouré le CETA ou le TTIP.