A l'approche des élections générales du 7 mai 2014, l'Afrique du Sud est secouée par des manifestations violentes. Beaucoup dénoncent le manque d'accès à des services de base comme l'eau et l'électricité et se sentent négligés par les autorités.