Un temple bouddhiste, des nuages d'encens, un moine qui scande des sutras (prières) pour offrir la paix de l'âme aux défunts: en apparence, voilà une cérémonie funéraire japonaise on ne peut plus classique, si ce n'est qu'elle est destinée à honorer des chiens robots Aibo.