En rachetant 744 millions d'euros d'actions du capital Air France / KLM dans la plus stricte discrétion ce mercredi, l'Etat néerlandais avait provoqué la colère de la France qui a demandé des explications. Résultat: une poignée de main.