La situation à Air France a brutalement dégénéré ce lundi avec l'agression du DRH de la compagnie, qui a manqué "se faire lyncher" après la confirmation de la possible suppression de 2.900 postes.