Alstom a dit "oui" à General Electric. Après l'Etat Français, vendredi, c'est le Conseil d'administration de l'équimentier hexagonal qui a donné son accord à l'unanimité à l'offre du géant américain de l'Energie, samedi.