Au Venezuela, la place Altamira, l'une des zones les plus riches de Caracas, est devenue depuis quelques semaines le lieu favori des affrontements entre la police et les étudiants opposés au gouvernement. En un mois la vague de protestations a déjà fait 20 morts et plus de 200 blessés dans tout le pays. Certains étudiants disent prendre exemple sur les manifestations en Egypte et en Ukraine.