Le patron de Sabca est soulagé. L'entreprise à trouvé un repreneur ou plutôt deux. L'Etat belge et Sabena Aerospace reprennent les 96,8% de Dassault. L'avionneur français ne jugeait plus sa présence essentielle depuis que le choix du gouvenement fédéral s'est porté sur le F35 et non sur son Rafale pour remplacer les F16.