Pour le Chief Economist d'UBS Wealth Management, Andreas Hoefert, la reprise dans la zone euro est faible et inégale, et pourrait pâtir de la "mini-crise" qui affecte les pays émergents.