Le nouveau président angolais, Joao Lourenço, a promisun "miracle économique" à son pays, riche en pétrole, mais ultra-dépendant des cours de l'or noir. Sa méthode : la diversification de l'économie. Et un objectif : développer la pêche.