Dix ans après l'entrée de la Roumanie dans l'Union européenne, le 1er janvier 2007, son économie roule à deux vitesses: elle a connu une croissance fulgurante mais de nombreuses communes rurales restent marquées par l'extrême pauvreté et des infrastructures quasi inexistantes.