Syndicats et ministres wallons avaient rendez-vous ce jeudi dans le cadre du dossier ArcelorMittal. Suite à l'ultimatum du géant de l'acier, il fallait que les choses bougent rapidement. La région wallonne propose la reprise des négociations dans le cadre de réunions tripartites.