Le constructeur de voitures de sport Aston Martin, rendu célèbre par James Bond, négociait un virage difficile lors de son entrée à la Bourse de Londres ce mercredi, le titre dévissant dans les premiers échanges de plus de 4%.