"Toujours plus de plongeurs, toujours aussi peu d'algue rouge...", grimace Attibari, sur une plage d'El Jadida. Le Maroc, confronté à la raréfaction de cet "or rouge" de plus en plus convoité et à la précarité des familles qui en vivent, a pris des mesures drastiques. Mais le combat sera long.