Ce n'est un secret pour personne, les temps sont durs pour le monde de la culture et de l'événementiel. Selon la Sabam, les évènements culturels ont perdu 41 millions d'euros rien qu'au premier trimestre. Soit, au bas mot, 100% de ses revenus. Le secteur invite donc le comité de concertation à communiquer des perspectives pour éviter l'effondrement de l'économie culturelle belge.