Avec son parcours atypique, Bruno Banani ne peut que susciter la sympathie, sauf que le premier Tongien à participer à des JO d'hiver malmène l'esprit olympique car il a changé de nom pour prendre celui de son sponsor.