En Thaïlande, pays profondément bouddhiste, beaucoup estiment que les moines doivent observer une stricte neutralité politique. Alors l'engagement public inhabituel d'un religieux devenu l'un des leaders des manifestations antigouvernement fait polémique.