Malgré le contexte géopolitique et les taux d'intérêt historiquement bas, Belfius a bien résisté au premier semestre. Le bancassureur va même verser un acompte sur dividende à l'Etat de 75 millions d'euros d'ici à la fin de l'année.