Tous les signaux sont au vert pour Belfius qui est encore parvenu en 2016 à dégager plus d'un demi-milliard d'euros de bénéfices, tout en tournant la page de l'héritage Dexia. Un généreux dividende sera d'ailleurs versé à son actionnaire, l'Etat belge, qui a désormais les coudées franches pour décider de l'avenir du bancassureur.