La possibilité d'instaurer rapidement une taxe kilométrique à Bruxelles, comme suggéré par Elke Van den Brandt, ministre bruxelloise de la Mobilité, n'a pas manqué de faire réagir ce mercredi. Accusée de faire cavalier seule, elle a été recadrée par ses collègues, critiquée en Flandre et en Wallonie. D'aucuns y voient même une forme de discrimination.