BlackBerry a trouvé un repreneur. Son conseil d'administration a signé une lettre d'intention avec un consortium d'investisseurs mené par le fonds canadien Fairfax. Prix proposé: 4,7 milliards de dollars. C'est 3 milliards de moins que Nokia.