Il sera difficile d'éviter une contraction économique au cours du deuxième trimestre 2022. Car en raison des fortes hausses de prix, les Belges consomment moins. Et qui dit baisse de la consommation, dit également baisse de la croissance économique.