A Brugge, l'entreprise Bombardier a vu son carnet de commandes se réduire ces derniers mois. Conséquence : 150 des 750 travailleurs vont se retrouver sans travail pendant un an. Pas question pour autant pour le fabriquant de trams et de trains de licencier son personnel. La société souhaiterait " prêter " temporairement ses travailleurs à une de ses filiales dans le nord de la France.