Sur le premier semestre de cette année, les assureurs ont enregistrés 44 milliards de pertes économiques liées aux désarstres et aux catastrophes naturelles. Un montant inférieur à l'année passée.