Le parquet d'Anvers a ouvert une enquête pour une traite des êtres humains sur un chantier naval du port d'Anvers. 55 personnes originaires des Philippines et du Bangladesh auraient travaillé de manière illégale au profit de la société Borealis.