Les marchés boursiers ont été rattrapés jeudi par la déprime des prix du pétrole, associée à la chute des valeurs automobiles, notamment Renault, laminé après la révélation de perquisitions dans ses locaux.