L'entreprise publique a présenté un chiffre d'affaires en hausse au cours du second trimestre. Bpost a tiré profit de l'explosion des ventes en ligne et du boom de l'e-commerce. Le volume des colis traités aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis a littéralement bondi.