La présidente du Brésil, Dilma Roussef, a annoncé qu'elle entendait débloquer 18,5 milliards d'euros pour améliorer les transports. Une initiative qui vise à calmer le jeu face au mouvement de protestation de la rue, qui ne faiblit pas depuis le 6 juin dernier.