On les reconnait à leur cris perçants, frôlant l'hystérie près des centres d'entraînement ou des hôtels des joueurs du Brésil. Leur admiration pour Neymar, la jeune pépite de la Seleçao, est sans borne. Les Brésiliens les appellent les "Neymarzetes".