Evoquant l'échéance de mars 2019, le président du Conseil européen Donald Tusk, a assuré que l'Union Européenne était toujours ouverte en cas de changement d'avis du Royaume Unis sur le Brexit.