Les responsables britanniques tentent de rassurer des marchés inquiets et un monde économique négatif. Ils veulent gagner du temps tandis que les dirigeants européens pressent pour un divorce rapide.