Après plusieurs jours de négociations, le gouvernement fédéral a bouclé son ajustement budgétaire 2015 et 2016. Mais il s'est surtout accordé sur le tax shift. Avec ce virage fiscal de 7,2 milliards d'euros à l'horizon 2018, le gouvernement entend renforcer la compétitivité des entreprises et le pouvoir d'achat des consommateurs.