La FEB se dit satisfaite des mesures décidées par le gouvernement, en particulier de la réduction des dépenses dans plusieurs départements. Elle regrette en revanche l'impôt minimum sur les entreprises.