Le Grande Bretagne paiera les 2,1 milliards d'euros de rallonge dû au budget européen en septembre 2015. Cet accord vise à satisfaire le Premier ministre David Cameron qui refusait de payer à la date butoir. David Cameron voulait surtout gagner du temps en vue des élections britanniques de mai 2015.