Depuis un an, le Nigeria fait appel à la start-up belgo-sud-africaine EPCON. Objectif: mieux contrôler les maladies infectieuses comme la tuberculose. L'entreprise modélise le risque d'infection précisément grâce à son IA.